RDM
La pensée sauvage éditions
RDM - Recherches en Didactique des Mathématiques

Bibliothèque
Augmenter la taille de la typo Diminuer la taille de la typo

Retour Retour à la liste
Bibliothèque

Imprimer Imprimer

 

Auteur(s) :

Chevallard Y.
Johsua M.-A.

Dans la même rubrique :

Actes du 1er colloque franco-allemand de didactique des mathématiques et de l’informatique

De l’importance du vrai et du faux dans la classe de mathématiques

Espaces Graphiques et Graphismes d’Espaces Contribution de psychologues et de didacticiens à l’étude de la construction des savoirs spatiaux

Didactique et intelligence artificielle

Vingt ans de didactique des mathématiques en France

L’implication statistique Nouvelle méthode exploratoire de données

Regards croisés sur le didactique Un colloque épistolaire

L’enseignement de l’algèbre linéaire en question

Cinq études sur le thème de l’enseignant

Une introduction à la didactique expérimentale des mathématiques

Calculatrices symboliques. Transformer un outil en un instrument du travail mathématique : un problème didactique

Théorie des situations didactiques (Didactique des mathématiques 1970-1990)

Sur la théorie des situations didactiques Questions, réponses, ouvertures. Hommage à Guy Brousseau

Des mathématiques pour enseigner ? Quelle influence les connaissances mathématiques des enseignants ont-elles sur leur enseignement à l’école primaire ?

Navigation

• Accueil

Yves Chevallard, Joshua Mary-Alberte

La transposition didactique

Du savoir savant au savoir enseigné

(nouv. éd. revue et augmentée)
suivi de Un exemple d’analyse de la transposition didactique

ISBN 2 85919 078 3
Format 14 x 22 cm - 240 pages - Épuisé (en réimpression - 4e trimestre 2014) - 1991


Au-delà de sa légitimité sociale et culturelle, chaque savoir enseigné se justifie en droit par sa correspondance à un savoir extra-scolaire - un savoir savant - qui le précède et qui le fonde culturellement et scientifiquement. Or, nécessairement, dans ce passage du savoir savant au savoir enseigné, un écart se creuse, une transposition s’opère, qui adapte, remanie, et parfois dénature les éléments empruntés à la sphère des pratiques savantes de la connaissance.

C’est ce phénomène de transposition didactique du savoir mathématique qu’analyse l’auteur dans le présent ouvrage. Il en marque tout à la fois les contraintes nécessaires et les perspectives possibles afin que soit posé plus consciemment un problème intrinsèquement lié à toute intention didactique, et qu’aucune réforme ne saurait abolir.

Cette nouvelle édition revue et augmentée est suivie d’un exemple d’analyse de la transposition didactique.

Sommaire

Préface à la deuxième édition

Pourquoi la transposition didactique ?

I. Qu’est-ce que la transposition didactique ?

II. La transpositon didactique existe-t-elle ? Ou la vigilance épistémologique

III. La transposition didactique est-elle bonne ? Est-elle mauvaise ?

IV. « Objets de savoir » et autres objets

V. Savoirs scolarisables et apprêt didactique

VI. Le texte du savoir et la structure du temps didactique

VII. Le temps de l’enseignement comme fiction : chronogenèse et topogénèse

VIII. Le temps de l’enseignement comme fiction : préconstruction et après-coup

Annexes

Une échelle collective de niveau individuel - Pattern et Moule - Multiplication à l’italienne - Autorégulation du système didactique - Fin de CE2 - Une liste de savoir faire.

Un exemple d’analyse de la transposition didactique

Postface. Didactique, anthropologie, mathématique.

RDM - Recherches en Didactique des Mathématiques : http://rdm.penseesauvage.com/
- 02. Bibliothèque

haut de la page